Les psychotropes et la conduite

  • Publié le: 24 July 2014
  • Par: centre de test ...
les médicaments et la conduite
Lorsque l'on prend un traitement psychotrope (anxiolytique, antidépresseur, neuroleptique), le droit de conduire ne va pas toujours de soi.
Les médicaments font l'objet d'une mention de prudence, visible grâce aux triangles jaune, orange ou rouge inscrit sur la boîte.
 
Pour mémoire, environ 63% des médicaments n'ont pas de pictogramme, 13% un triangle jaune, 22% un triangle orange et 2% un triangle rouge.
 
Un triangle jaune prévient le consommateur qu'il doit rester prudent
 

psychotrope niveau 1 avertissement pour le conducteur

 
La majorité des psychotropes sont classés orange ou rouge.
Pour ceux classés orange, la recommandation est de ne pas conduire sauf avis médical favorable.
 

psychotrope niveau 2 avertissement pour le conducteur

 
 
Pour ceux classés rouge, la conduite est strictement interdite. Cela peut avoir un impact négatif sur la vie quotidienne mais il faut savoir qu'en cas d'accident, la responsabilité de l'usager sera engagée si ce type de médicament est décelé lors de la visite médicale faisant suite à un accident. Il s'ensuivra une annulation ou une suspension du permis de conduire.