Un nouveau permis de conduire en chantier

  • Publié le: 8 April 2014
  • Par: centre de test ...
Nouveau permis de conduire

Le rapport du groupe de travail sur la réforme du permis de conduire propose la conduite accompagnée dès 15 ans, ou encore une période probatoire.

Le rapport sur une réforme du permis de conduire avait été commandé par Manuel Valls, avant son départ de la place Beauvau. MYCHELE DANIAU / AFP

Permettre la conduite accompagnée "dès 15 ans", "passer l'examen pratique dès 17 ans et demi", créer "une période probatoire" avant l'attribution du permis : plusieurs pistes ont été avancées lundi par des experts pour réformer le permis de conduire. L'ancien locataire de la place Beauvau, Manuel Valls, avait installé en septembre un groupe de travail qui devait réfléchir à une réforme du permis de conduire, pour réduire, entre autres, les délais d'obtention du document.

Ses propositions seront remises dans les jours prochains au nouveau ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. "Tous les conducteurs novices seraient assujettis au suivi d'une formation obligatoire - durant la période probatoire - préalable à la délivrance du permis", propose le rapport, consulté par l'Agence France-Presse. Si le contenu et les modalités de cette "période probatoire" restent à définir, des "rendez-vous pédagogiques", un ou deux, sont déjà envisagés.

Vers une "période probatoire"

"La période probatoire pourrait être réduite de trois à deux ans en cas d'apprentissage traditionnel, et à un an en cas d'apprentissage anticipé de la conduite". Cette "période probatoire" pourrait également être accompagnée de "restrictions" pour le nouveau conducteur : "limitation de vitesse, baisse du taux d'alcoolémie autorisé". "Les conducteurs de véhicules légers ayant moins de trois ans de permis de conduire sont impliqués dans 25 % des accidents corporels", souligne le rapport, qui rappelle l'objectif fixé de "réduire le nombre de victimes (à 2 000 morts/an) à l'horizon 2020".

Pour réduire les délais d'attente entre deux présentations aux examens, le rapport note que "le recrutement d'inspecteurs est indispensable". Les besoins estimés sont d'au moins 150 nouveaux postes d'inspecteurs, est-il souligné. Le groupe de réflexion à l'origine des propositions rassemble des membres de la commission "jeunes et éducation routière" du Comité national de la sécurité routière (CNSR), des responsables d'écoles de conduite, des usagers, des inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière.

Source: Le Point

 

Lire plus d'articles